Judo Club Jocondien
Judo - Jujitsu - Taïso à Joué-les-Tours

Le Judo Club Jocondien en « mission confinement »

Depuis le début du confinement, le club de Judo de Joué-les-Tours ne peut plus dispenser ses cours dans son dojo. Ce dernier est fermé et les consignes de la Fédération Française sont claires. Pas de cours, ni de compétition jusqu’à nouvel ordre.

Pour autant, le club ne s’est pas arrêté de fonctionner. Bien au contraire.

Coté activités, les initiatives se multiplient, principalement sur ce site Internet et sur les réseaux sociaux https://www.facebook.com/judoclubjocondien/. En première ligne, l’enseignant Yannick BURNEL, et la vidéo à l’attention des adhérents les invitant à garder une activité physique afin d’être prêt pour la reprise. « C’est surtout pour garder le contact et le moral » précise t’il. En parallèle, il passe des « coups de fils » et envoie des messages, notamment aux jeunes et aux compétiteurs. Un lien social essentiel.

Et pour garder la forme, rien de tel que la pratique. C’est pourquoi l’enseignant assistant, Emile RENNER, propose des vidéos d’entrainement pratiques et ludiques. Au programme, échauffement, mobilité, technique. Le tout avec les moyens du bord (ceinture, balais, pneu de vélo…). Et ce n’est qu’un début. « D’autres sont à venir », confirme ce dernier.

Les autres adhérents ne sont pas en reste. Ainsi, ils ont organisé entre eux un challenge : se prendre en vidéo en train de faire du judo de manière insolite (en toute sécurité bien sûr). Autre challenge, surtout pour les anciens, poster des photos de soi petit en ceinture blanche. Charge aux autres de les reconnaitre. Enfin, parce que le judo se pratique aussi avec la tête, des mots croisés spécifiques JUDO sont proposés en ligne.

Coté coulisses, le Club s’est organisé pour que son fonctionnement puisse continuer. Le Bureau s’est réuni à plusieurs reprises par visioconférences afin notamment d’acter des décisions fédérales. Première mesure prise, la mise au chômage partiel de l’enseignant. « Une solution logique » selon le Président Julien COUVRAND. Autre point évoqué, la gestion administrative et financière du club. « Il est important d’anticiper ces questions afin de ne pas être pris au dépourvu » insiste Julien COUVRAND. Concernant le principal, la reprise des cours, le club attend les décisions de la Fédération Française et de la Mairie, propriétaire du dojo. Comment pratiquer le judo en respectant les gestes barrière? C’est le défi auquel il va falloir répondre.

Une chose est sûre, le dynamisme du club et son esprit familial n’est en rien ébranlé par le CORONAVIRUS. Il reste entier.

Retour vers News Retour vers Accueil